Pendant la création
Devenir auto-entrepreneur Les Financements
Les démarches
Une simple déclaration de votre activité suffit.

Aujourd’hui le paiement en ligne peut se faire de plusieurs façons et la déclaration en ligne est obligatoire dans certains cas. Tous les mois, ou, si vous en faites la demande, tous les trimestres :
  • Vous déclarez à l'Urssaf le montant du chiffre d'affaires réalisé le mois ou sur option le trimestre précédent,
    À noter : même si votre chiffre d'affaires est nul, vous devez adresser une déclaration mensuelle ou trimestrielle.
  • Vous calculez le montant de vos cotisations sociales.
  • Vous réglez la somme correspondante en ligne, par chèque, virement bancaire ou carte bancaire.
    Précision : si vous avez opté pour le versement fiscal libératoire de votre impôt sur le revenu, vous devez adresser en même temps le montant de l'impôt sur le revenu à payer.
Vous devez obligatoirement effectuer par voie dématérialisée sur lautoentrepreneur.fr la déclaration et le paiement de vos cotisations sociales si votre dernier chiffre d'affaires annuel déclaré excède :
  • 20 700 € pour les activités de vente ;
  • 8 300 € dans le cas des autres prestataires de services ou des professionnels libéraux.
Le non-respect de cette obligation entraînera une majoration de 0,2 % du montant des sommes dont la déclaration ou le paiement a été effectuée par une autre voie.
Depuis le 1er janvier 2016, le paiement de vos cotisations sociales doit s'effectuer mensuellement. Toutefois, vous pouvez demander à déclarer et à payer trimestriellement vos cotisations. Cette demande doit être effectuée soit 1 mois avant la date à laquelle vous serez soumis au micro-social, soit lors de votre déclaration d'activité au centre de formalités des entreprises. Elle est valable pour une année civile et est reconduite tacitement l'année suivante.
Vous modifiez ou arrêtez votre activité par un simple formulaire
Vous pouvez modifier votre déclaration d'activité grâce au formulaire Cerfa N° 13905*01. Ce même document pourra également être utilisé pour déclarer votre cessation d'activité. Il doit être renvoyé à votre centre de formalités des entreprises (CFE).
Le calcul de vos cotisations
Vos charges sociales et impôt sur le revenu sont calculés sur votre chiffre d'affaires. Pour les charges sociales, le prélèvement social libératoire est obligatoire : vous déclarez chaque mois ou chaque trimestre le chiffre d'affaires réalisé, et êtes prélevé sur la période suivante. Si vous optez pour le prélèvement fiscal libératoire, vous avez deux possibilités :
  • payer l'impôt sur ces revenus en même temps que votre impôt sur le revenu
  • payer en même temps que les cotisations sociales, un versement proportionnel supplémentaire qui vaut impôt sur le revenu (on parle de "versement libératoire"). Pour opter pour ce versement libératoire, votre revenu fiscal de référence 2016 ne doit pas dépasser 26 818 € par part fiscale.
Activités Taux pour le prélèvement libératoire sur le revenu Taux de cotisation
(charges sociales + IR)
à déduire de votre chiffre d'affaires
Ventes de marchandises 1 % 12,8 %
Prestations de services (commerciales ou artisanales) 1,7 % 22 %
Activités libérales 2,2 % 22 %

Exemple : au mois de janvier 2018, un professionnel vend au prix unitaire de 50 euros, 100 exemplaires d’un article acheté à son fournisseur.
Montant du chiffre d'affaires mensuel de 5 000 euros.
Montant des cotisations sociales à régler : 640 euros (5 000 euros x 12,8 %)
Vos obligations comptables
La comptabilité des auto-entrepreneurs a été considérablement allégée. Un simple livre de comptes suffit . Celui-ci doit mentionner chronologiquement le montant et l'origine de vos recettes. Dans ce livre, il vous faudra distinguer les règlements en espèces des autres formes de règlements.
Documents à conserver :
  • les factures,
  • les pièces justificatives relatives aux ventes et prestations de services.
Obligation légale pour les commerçants :
Vous devez  tenir à jour un registre annuel récapitulant le détail de vos achats . Vous y  précisez également le mode de règlement et les références des pièces justificatives (factures, notes) pour chaque achat. Même si vos obligations comptables sont légères, vous devez  être extrêmement rigoureux dans la présentation de vos comptes .
Nos solutions
Un conseiller dédié vous donnera les conseils indispensables pour démarrer et développer votre activité. Avec une tarification adaptée, l'ouverture d'un compte auto-entrepreneur vous permettra notamment de :
  • dédier un compte pour isoler les opérations de débit et de crédit propres à votre activité, et vous permettre d'établir vos relevés trimestriels ou mensuels et vous aider à tenir votre livre chronologique des recettes et achats avec un suivi sur Internet.
  • pouvoir encaisser au nom de votre enseigne commerciale et faciliter les paiements. (Dans le cas où vous souhaitez, à terme, facturer un chiffre d'affaires plus important, vous pourrez conserver toutes vos coordonnées bancaires).
  • bénéficier de l'expertise d'un conseiller spécialisé : il pourra vous accompagner dès le lancement de votre activité et lors de son développement pour faire les meilleurs choix dans la gestion de vos comptes.
  • pouvoir souscrire des produits nécessaires au développement de votre activité : carte bancaire, terminal de paiement électronique, crédits d'investissement, autorisation de découvert,...
  • vous mettre en relation avec un réseau d'accompagnement à la création d'entreprise, pour vous aider à professionnaliser votre approche de la création et du développement de votre affaire (en savoir plus Aides et accompagnement ).
Prenez rendez-vous dès maintenant avec un conseiller Société Générale pour lui parler de votre projet et devenez client .



3955 : De 8h à 22h en semaine et jusqu’à 20h le samedi. Depuis l’étranger
+33 (0) 8 10 01 3955. Tarif au 01/01/2017 en vigueur.