Vous êtes ici

Espace Auto-Entrepreneur
Financement
Comment établir un plan de financement et un dossier financier ?
Votre dossier financier a pour objectif de permettre d’analyser la faisabilité financière de votre projet d’entreprise sur une période de trois ans.
Il comporte :
  • votre plan de financement initial,
  • un compte de résultats comptables pour chaque année
  • le plan de trésorerie de votre première année d’activité.
Votre plan de financement initial
Il se présente sous la forme d’un tableau recensant d’un côté vos besoins financiers durables, de l’autre vos ressources financières durables.
Vos besoins durables, ce sont par exemple :
  • vos frais d’installation (immatriculation de votre entreprise)
  • le loyer du local nécessaire à votre activité
  • l’achat ou la location d’équipements et de moyens de transport
  • l’acquisition d’un fonds de commerce
  • votre besoin en fonds de roulement (BFR).
Pour calculer votre fonds de roulement, évaluez bien toutes les dépenses que vous devrez engager avant les premiers encaissements de votre chiffre d'affaires : le stock, les charges d'exploitation telles que les salaires et charges salariales, l'électricité, le chauffage, l'EDF, le téléphone, l'Internet, les contrats de maintenance de la bureautique…
Vos ressources peuvent être constituées par :
  • votre apport personnel
  • les participations en capital de vos actionnaires
  • un prêt d’honneur
  • des emprunts bancaires, contrats de crédit-bail, de location avec option d’achat ou de location longue durée,
  • des primes et subventions : prêt à la création d’entreprise, prime d’aménagement du territoire, aides à l’innovation, aides des collectivités locales…
Votre objectif n’est pas de parvenir à une stricte égalité de résultats entre la colonne de vos besoins et celle de vos ressources. Il est en effet préférable d’envisager, dès la première année, un excédant de ressources d’au moins 15 à 20 % par rapport à vos besoins. Ceci dans la perspective de constituer sans tarder une capacité d’autofinancement qui vous permettra de soutenir votre développement (par exemple pour le financement de nouveaux équipements, de campagnes de communication…).
Votre compte de résultats comptables prévisionnel
Il se présente sous forme d’un tableau en deux colonnes. Vous devez en établir un pour chacune de vos trois premières années d’exercice au minimum.
Il recense :
  • d’un côté, les produits ou recettes : chiffre d'affaires, subventions, etc.
  • de l’autre, les charges ou dépenses : achats, charges de personnel, charges externes, comme les loyers de crédit bail, LOA, LLD, impôts et taxes, charges financières tels les intérêts d'emprunt, agios..., amortissements et provisions.
Pour n’oublier aucune dépense, un conseil : inspirez-vous du plan comptable. Il est tout à fait possible qu’une fois établi votre plan de trésorerie vous vous aperceviez que vous avez besoin d’intégrer un financement supplémentaire (par exemple pour pallier des besoins de trésorerie momentanés). Attention : tous les montants sont à porter hors taxe, sauf si vous prévoyez que votre entreprise ne sera pas assujettie à la TVA.
Comparez pour chacun des tableaux les totaux des deux colonnes : vous pouvez ainsi constater si votre entreprise dégage un bénéfice (les recettes sont supérieures aux dépenses) ou une perte (les dépenses sont supérieures aux recettes).
Votre plan de trésorerie
Il se présente sous la forme d’un tableau et recense, mois après mois, tous les flux de trésorerie de votre entreprise au cours de sa première année d’activité :
  • les recettes encaissées : chiffre d'affaires, capital, apports en comptes courants d'associés, subventions, décaissement de prêt…
  • les dépenses effectuées : matériel, travaux, frais d'installation, achats, salaires, charges salariales, charges externes, impôts et taxes (notamment TVA), distribution de dividendes, remboursement d'emprunt…

A noter : dans ce tableau, les montants sont à inscrire TTC.
Calculez le solde mensuel ainsi que le cumul d’un mois sur l’autre. Un déficit du cumul sur un ou plusieurs mois vous indique un besoin de trésorerie à combler impérativement par un apport en comptes courants d'associés, un crédit fournisseurs ou un financement bancaire à court terme (escompte de papier commercial, mobilisation de créances professionnelles dans le cadre de la loi Dailly, découvert bancaire). Si c’est le cas, n’omettez pas d’intégrer ce nouveau financement et son coût dans votre compte de résultat prévisionnel.
* Du lundi au vendredi de 8h à 22h et le samedi de 8h à 20h. Depuis l'étranger et certains opérateurs : +33 (0) 810 01 3955. Tarif au 01/01/2012 : prix d'un appel local depuis une ligne fixe France Télécom, en France métropolitaine. Depuis un autre opérateur en France ou à l'étranger, tarification selon l'opérateur.
+ d’infos par téléphone
Appelez* le 3955 et dites « Créateur ».